Accueil

Merci de venir visiter le site de l’association Saint-Leu Terre d’Empire

Consacrée au patrimoine napoléonien de Saint-Leu-la-Forêt, cité de 15 000 habitants  à 25 minutes de Paris par la Gare du Nord et à 5 km d’Enghien-les-Bains, elle a vu le jour fin 2008.Au fil des années l’association a développé ses activités avec 5 conférences par an, des sorties, des publications d’ouvrages sans compter l’édition d’un bulletin trimestriel. On peut y ajouter des évènements tels que week-ends impériaux en partenariat avec la Municipalité.

Vous trouverez les informations nécessaires dans nos rubriques. Ici nous vous présentons un ouvrage consacré à notre église, Saint-Leu-Saint-Gilles point fort de notre patrimoine, édité en 2012. Auparavant il n’y avait pas de livre si complet, nous vous invitons donc à vous le procurer auprès de l’auteur, moi-même, pour plus de renseignements: 06 37 25 70 76. N’hésitez pas à demander la brochure.

 

Armes 3 SL vert 

L’église de Saint-Leu-la-Forêt. 24 €

Le livre de notre église: Saint-Leu-Saint-Gilles, l’église d’un prince 

31 octobre 1851, les rues de Saint-Leu bruissent des pas du Prince-Président et de sa suite venus inaugurer la nouvelle église. La joie populaire est partout visible, arcs de triomphe, fanfare, défilés, beaux chevaux et belles calèches, le spectacle est splendide. Saint-Leu est en fête et l’église resplendit aux derniers feux de l’automne comme une mariée rougissante dans sa robe de cérémonie.

Ce livre n’est pas seulement un album de photographies, un livre qu’on espère beau. C’est une remontée  historique qui nous dévoile ce que fut la résurrection d’un édifice religieux menaçant ruine à travers  la personnalité du Prince-Président et de ses collaborateurs dans le domaine architectural et artistique.

Il nous rappelle aussi l’histoire de notre ville tour à tour mouvementée ou linéaire, une histoire qui dure depuis la première église autour de l’an mil, église des premiers temps, des angoisses et difficultés de toutes sortes mais aussi porteuse d‘espoir. Elle dura près de 700 ans suivie d’une autre et de l’actuelle. Un monde où la passion est toujours présente car ainsi se construit l’Eternité.

Saint-Leu-Saint-Gilles est également un livre contre l’indifférence.  Il nous porte à la réflexion sur  le temps qui passe et parfois efface. Il nous relie enfin à l’identité d’une petite ville où il fait bon vivre.

Guy Barat a été conseiller municipal de Saint-Leu-la-Forêt. Passionné d’Histoire et de Patrimoine, il est membre de différentes associations et président de Saint-Leu Terre d’Empire consacrée à la promotion et à la défense du patrimoine historique de la ville.

Jean-Michel Pinon, après avoir exercé d’importantes fonctions au sein d’une grande entreprise nationale, se consacre à sa passion pour la photographie. Il est membre éminent d’un club régional affilié à la Fédération Photographique de France où ses travaux font autorité.

Contact : guybarat95@orange.fr

Aigle complexe

 Bienvenue sur le site de l’association

Saint-Leu Terre d’Empire

Une Association  consacrée au patrimoine napoléonien de la ville de Saint-Leu-la-Forêt en Val d’Oise.

Nous vous en présentons le logo

Logo SLTE détouré

En haut Louis Bonaparte, roi de Hollande et époux d’Hortense de Beauharnais, la reine Hortense

En dessous, à gauche, Napoléon 1er son frère

A droite, Napoléon III, son fils

Les trois personnages sont reliés par des abeilles, symbole de la première dynastie française, les Mérovingiens.

Louis Bonaparte et Hortense de Beauharnais ont acquis, en 1804, un château dans notre ville. Ils ont dù partir en exil avec la fin du Premier Empire et le château, récupéré par le Prince de Condé en 1819, a été finalement démoli peu après sa mort.  A noter qu’un projet de le reconstituer en images 3 D est aujourd’hui à l’étude. 

1. Château de St-Leu 2

Château des Bonaparte

Armoiries de Saint-Leu-la-Forêt

Armes 3 SL vert

Visite de l’église et de la crypte

Les visites ont lieu le premier samedi du mois et sur rendez-vous

Contacter Guy Barat au 06 37 25 70 76

IMG_4259r 800

Laisser un commentaire