Editorial

Belle année 2022

S’en est allée sa sœur aînée, 2021, avec son cortège d’espoirs et de déceptions. Voici 2022, une année encore marquée par la crise sanitaire de la COVID : les mois qui se sont écoulés ont été à la fois difficiles et malgré tout pleins d’espoir pour nos adhérents.

Regardons donc le verre côté moitié plein… Malgré une situation sans précédent, notre association reste dans le paysage napoléonien comme un phare d’espoir et un point de stabilité pour les passionnés d’histoire. A chaque problème existe une solution. Car nous avons nos problèmes, en particulier le manque de salles pour assurer nos conférences, mais aussi celui de nos conférenciers.

Tout d’abord et en priorité le manque de salles, de salles convenables et accessibles j’entends. Il y a peu nous nous rendions à Claire Fontaine pour y donner nos conférences. La vétusté des lieux a conduit la Municipalité à frapper de démolition cet endroit qui a réuni bien des générations. Dans quelques semaines le chantier va démarrer. Exit donc ce lieu central et près de la gare.

L’espace de la Croix Blanche va subir le même sort et pour les mêmes raisons. Vétusté peut-être mais surtout besoin d’espace pour le réaménagement du centre-ville. Ainsi va la vie. Reste la Maison pour Tous située dans une rue (celle du château) à forte pente qui rebute nos adhérents les plus âgés ; et enfin l’Atelier des Arts créatifs, dans la contre-allée du marché. Espace oui, pour la beauté des lieux et le confort on peut en discuter. Mais bon, en attendant des jours meilleurs il faut nous en contenter.

Parlons des conférenciers. Ceux de valeur ne sont pas légion. Pour l’instant nous prévoyons 4 conférences par an soit 2 par semestre. Les années ont passé, 14 pour être précis, et nos adresses ont besoin d’être mises à jour. D’autant que bien des thèmes ont été abordés. Certains font partie des fondamentaux, nous les traiterons pour les nouveaux adhérents. Devoir de mémoire, il faut maintenir le cap et le soutien au patrimoine local.

Guy Barat, votre président

 

Laisser un commentaire